L'art de la conversation: Comment attirer facilement la sympathie

Dernière mise à jour : 1 mai



La recette est simple: Votre interlocuteur parle, relevez attentivement les mots clés présents dans son discours, localisez ainsi son canal sensoriel principal (voir le tableau ci-après), et répondez sur le même registre.


Vous l'avez sans doute remarqué, on préfère généralement côtoyer des personnes ayant les mêmes modalités de perception que soi. Qui se ressemble s’assemble, n’est-ce-pas? C'est ainsi que ceux qui "lisent" le Monde de la même façon que nous nous paraissent souvent les plus accessibles, les plus compréhensifs.


En employant un langage synchronisé à celui de votre interlocuteur, vous attirez donc vers vous un courant de sympathie propice à une communication harmonieuse et efficace.


Tant qu’à délivrer un message, autant lui donner toutes les chances d’être bien reçu…


En pratique, il s'agit pour vous de repérer le VAKOG (1) de l'autre et de le reprendre à votre compte.

Est-il Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif ou plutôt Gustatif? Positionnez le et calez vous résolument sur sa "fréquence".


Par exemple, à un collaborateur Kinesthésique, dites plutôt un "Je vais vous faire toucher du doigt un problème" qu'un "Je vais vous montrer où il y a un problème", plus réservé à un Visuel.


Les étapes suivantes proposées par la PNL, sur la synchronisation non verbale, feront l’objet d'autres publications à venir.




(1) VAKOG, terme issu de la PNL : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif.

36 vues0 commentaire