top of page
  • Writer's pictureJean Noël Bruère

Boostez vos collaborateurs : Pariez sur l’effet Pygmalion



Comme tout le monde, votre collaborateur Kevin a ses forces et ses faiblesses.


De bourdes en boulettes, bon an mal an, dans l’espoir de le pousser à les corriger, vous vous appliquez à pointer ses points faibles, ses erreurs.


Non seulement ça ne marche pas souvent, mais ça aggrave parfois son comportement.


Kevin s'enfonce, s'enfonce...


Alors quand vous vous trouvez dans cette impasse managériale, avez-vous pensé à utiliser l’effet Pygmalion ?


La maîtrise de ce concept de psychologie est une de vos compétences essentielles de manager 2.0.


En clair, il s’agit de faire un pari contre-intuitif: Si vous valorisez les forces, les faiblesses diminueront d'elles-mêmes.


Par une sorte de prophétie auto-réalisatrice, vous pouvez ainsi stimuler la performance de Kevin en encourageant ses comportements vertueux.

C’est un mode de gouvernance positif basé sur la bienveillance, la confiance, la reconnaissance, le sentiment d'appartenance, l'implication et l'engagement.


Mais si vous décidez de vous engager dans cette voie, vous aurez d’abord à vous transformer vous-même.


En pratique, il vous faudra apprendre à voir du positif là où vous avez si bien appris à ne distinguer que du négatif.


Ce changement de vision du Monde est une véritable révolution, vous aurez intérêt à l’entreprendre à deux…


Vous pouvez faire confiance à votre coach pour vous aider au fil de ses séances à discerner ce fameux « verre à moitié plein ».


Sachez aussi que l'utilisation de l'effet Pygmalion a ses limites et ses biais.


- En premier lieu, baignant dans ce flot de remarques positives, Kevin peut ressentir une perte de valeurs, une sorte de basse flatterie, perdre en motivation et en compétence.


- L’excès peut en outre conduire à l'effet Golem, où des attentes trop faibles de votre part induiront chez Kevin inefficacité et incompétence.


- Il se peut enfin que le fameux Kevin n’ait absolument pas l’intention de s’améliorer. Pour une raison ou pour une autre il peut chercher à saboter son travail. Effet Pygmalion ou pas, il ne bougera pas d’un Iota et risquera au contraire de vous torpiller de plus en plus.


Dans tous ces cas, votre coach pourra vous proposer d’autres outils de management ajustés au citoyen Kevin.


 

L’effet Pygmalion est bel et bien un formidable levier de réussite managériale, à vous de l’utiliser avec modération, lucidité, sincérité et discernement.



Auteur : Jean-Noël BRUERE

Droits réservés Coach Réunion Consulting 2023 ®

0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page