"Tu pourrais me remercier! ..."Mais je ne t'ai rien demandé!"

Mis à jour : mai 1


Malaise, confusion, colère... Vous avez ainsi obligé un ingrat! Il y a bien de quoi vous énerver, non?


Doucement..., respirez, calmez vous, prenez un peu de recul et comprenez que si vous en êtes arrivé là c'est que vous vous êtes enferré dans un jeu pervers, celui communément appelé "Triangle dramatique".


Situation de départ supposée évoluer très vite avec inversions des rôles: Un sauveur (vous) a volé au secours d'une supposée victime (qui ne demandait rien) pour réparer les injustices d'un tout aussi supposé persécuteur. En clair, vous vous êtes piégé dans votre volonté de "faire le bien" à tout prix.


Ce piège est pourtant facile à éviter, il suffit de contrôler 5 points avant de vous porter au secours de la première "victime" qui passe à la portée de votre gentillesse.


Ces points sont:


1) UNE DEMANDE CLAIRE


Il existe une demande d'aide exprimée clairement. Exemple: "Peux-tu m'aider à faire ce problème de maths?". Un vague: "C'est difficile, je n'y arrive pas" ne suffit pas.


2) PARTICIPATION ACTIVE DU DEMANDEUR


La personne a bien essayé de s'en sortir par elle-même avant de vous solliciter. "Qu'as tu fait jusqu'à maintenant pour tenter de trouver la solution? Rien? Eh bien cherche et reviens vers moi si tu ne trouves pas". De la même façon, s'assurer de travailler à deux à la résolution du problème, de ne pas tout faire tout seul.


3) DONNANT DONNANT


Vous serez "rétribué" pour votre aide. Exemple: "Je veux bien t'aider, mais à condition que tu fasses la vaisselle aujourd'hui". Cette condition est importante pour maintenir l'équilibre de votre relation.


4) ETRE CAPABLE


Vous êtes sûr de disposer de la compétence requise. "Ce problème est trop difficile pour moi, je ne peux pas t'aider"


5) AVOIR L'ENVIE


Enfin, et c'est une évidence qu'il est quand même bon de rappeler, vérifier que vous avez a envie d'aider la personne qui vous sollicite. C'est à dire être assez lucide et costaud pour pouvoir affirmer avec sérénité " Oui, j'entends bien ta demande, tu as essayé de t'en sortir, mais je n'ai pas envie de t'aider, débrouille toi sans moi".


Attention: Si un seul des voyants 1) à 5) n'est pas au vert, laissez tomber, vous courrez au devant d'inconforts, de conflits, et de désagréables coups de théatre.


En revanche si tout est OK, vous pourrez apporter votre aide à bon escient, en étant certain de rester bon ami avec celui que vous allez aider, sans le poser en victime et sans vous prendre pour son sauveur.



Auteur: Jean-Noël BRUERE

Président fondateur de SAS COACH REUNION CONSULTING


Retour à la page d'accueil

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout