top of page

Méthode en 5 étapes pour vous réconcilier avec vos émotions



1) REPEREZ

précocement l’arrivée de chacune d’elles


· Soyez attentif à vos variations neurophysiologiques. Augmentation de votre rythme cardiaque, de votre transpiration, rougissements, etc.


· Evaluez sa force à l’instant T. Plus elle va grimper en intensité, plus elle sera difficile à réguler.


2) ACCUEILLEZ

la sereinement comme un signal potentiellement aidant


3) IDENTIFIEZ

ses facteurs déclencheurs pour en connaitre la cause et pour l’empêcher de devenir envahissante


· Externes. Danger physique, sentiment d’injustice, échec, remarques blessantes, perte d’une situation, …


· Internes. Pensées, croyances, état physiologique (fatigue, médicaments, etc.).


4) EXPRIMEZ

et clarifiez la situation, le ressenti, de préférence oralement


Dire : « Je ne me sens pas en sécurité et j’en éprouve de la peur » peut par exemple vous aider à dédramatiser, à mettre les choses à plat.


5) REGULEZ

la par l’action


· Arrêtez de la refouler, exprimez la quand elle vient avant qu’elle ne prenne toute la place ;


· Essayez des réactions alternatives atténuées et acceptables socialement. Par exemple gardez la en réserve pour en parler en coaching, confiez la à un ami, pratiquez cohérence cardiaque, etc.


· Activez votre discours intérieur. En évoquant mentalement ses enjeux, ou en pratiquant l’autohypnose...


L'émotivité a de nos jours bien mauvaise presse dans le monde du travail. Les Supermen et les Wonderwomen inébranlables y restent surcotés, bien au dessus des plus-values qu’ils apportent réellement à l’entreprise.


Alors que certains de vos collègues « super » ou « wonder » restent impassibles en toutes circonstances et ne dérapent jamais, vous vous sentez à la merci de vos émotions. Elles vous font exploser de colère ou vous figent dans une peur paralysante de parler en public, d’affronter votre patron, de dire non...


C’est gênant, injuste, culpabilisant, et vous avez la bonne idée de faire appel à un coach.


Ce professionnel récuse d’emblée tout objectif qui consisterait à juguler vos émotions. Il vous rappelle à cette occasion que :


- Celles-ci sont inévitables et d’une grande utilité ;


- Elles vous aident à optimiser vos relations avec votre environnement ;


- Elles vous aident aussi à réagir vite, sans perdre de temps, quand il le faut. Ressentir la peur peut par exemple vous aider à repérer un danger, et à vous en écarter promptement;


- Votre sensibilité est plus un atout qu'un handicap.


Dès la première séance donc et après clarification, votre objectif est possiblement reformulé ainsi : « Convertir mon émotivité en ressource positive pour moi».


Le reste sera un entrainement progressif à dérouler, dans l'ordre ou dans le désordre, les 5 étapes indiquées plus haut.


En fin de coaching, vous aurez a appris à tirer le meilleur parti de votre sensibilité tout en restant vous-même.


Objectif atteint, injustice réparée…



Auteur Jean-Noël BRUERE

Droits réservés Coach Réunion Consulting 2023 ®

36 vues0 commentaire
bottom of page