top of page
  • Photo du rédacteurJean Noël Bruère

Le confort de votre coach est-il une priorité ?



Votre coach doit-il en premier lieu organiser son propre confort, ou bien vous laisser la liberté d’aller où bon vous semble, au risque de relâcher son contrôle de maitre de cérémonie ?


Cette question peut paraître insolite, voire déplacée.


La nature de sa réponse marque pourtant un choix entre la promesse d’un coaching réussi, dynamique et productif, et celle d’un accompagnement poussif, laborieux et restant dans les sentiers battus.


Le positionnement de votre coach sur ce sujet est souvent perceptible dès les premiers instants de vos rencontres.


Par exemple, s’il vous interroge d’emblée:


« Qu’attendez-vous de la séance d’aujourd’hui? »


Comprenez que sous prétexte de développer de votre autonomie, il vous délivre les messages suivants :


Sur lui-même:


- Je suis mal à l’aise avec les surprises ;


- Peu sûr de moi, je préfère savoir à l’avance exactement où nous irons ensemble ;


- Je me méfie de ce que vous pourrez me dire et qui sortirait de mon cadre.


Sur ses consignes implicites:


- Délimitez précisément le champ de cette séance ;


- S’il vous vient des idées divergentes, gardez les pour vous, vous risquez de sortir des clous ;


- Vous connaissez parfaitement votre situation et ses implications. Contentez-vous d’ouvrir le livre de votre vie et de me le lire ;


- Et surtout, rassurez-moi !


Tous ces messages sont des polluants redoutables et s'ils réussissent à passer, ils vont stériliser votre travail avec ce coach.


Ceci dit, la responsabilité de ce professionnel est bel et bien en premier lieu de trier entre:


- Ses interventions capables de vous aider à avancer vers vos objectifs ;


- Les autres ne servant au bout du compte qu’à préserver sa propre tranquillité.


Il lui revient ensuite de garder les premières et de renoncer aux secondes.


L’efficacité de son coaching dépend ainsi de son acceptation de l’incertitude et de la complexité de vos problématiques.


Elle passe également par un accueil tranquille de la sinuosité de la route s’ouvrant sous vos pas, rendant inutile toute planification rigoureuse du déroulé de vos séances.


En coaching, tout en gardant bien entendu un cap général, on va où le vent nous porte…


Alors vous, client éveillé, quand on vous demandera ce que vous espérez d’une séance, répondez simplement:


« J’attends qu’elle me surprenne, qu’elle me conduise vers de l’inattendu. »


Et observez la réaction, paniquée ou confiante, toujours instructive, de votre coach …




Auteur : Jean-Noël BRUERE

Droits réservés : Coach Réunion Consulting 2023 ®

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page