La stratégie identitaire: Pour booster sa carrière

Dernière mise à jour : 21 juin



Vous vous demandez pourquoi vous, professionnel sérieux, appliqué et efficace, atteignant vos objectifs et à la tête d’une équipe qui tourne bien, vous vous faites invariablement coiffer au poteau par des collègues moins méritants.


Qu’est-ce qui peut polluer ainsi l'entendement de votre hiérarchie?


Réponse: Les dirigeants restent des humains qui peuvent être trompés par d’habiles manipulateurs.


Regardez autour de vous et observez comment font ces collègues si peu performants pour obtenir sans trop se fatiguer primes, avancements, promotions et autres gratifications.


Sans illusion sur la sagesse des décideurs, la plupart d’entre eux ont adopté une «stratégie identitaire», bien utile pour se mettre en valeur, pour se mettre en scène. Ils consacrent ainsi une partie de leur énergie et de leur temps à leur auto-promotion, au «paraître», et à diffuser autour d’eux un halo (trompeur) de compétence, d’implication dans le travail.


Si à votre tour vous souhaitez bénéficier de ce genre de «coupe file» et si ces procédés déloyaux ne vous rebutent pas, vous pouvez piocher dès maintenant dans ces quelques recettes éprouvées:


Pour paraître très impliqué :


- Quand c’est possible, arrivez le dernier aux réunions (10 à 15 mn en retard) en lâchant quelque chose du style: « Il me faudrait des journées de 25 heures!». Ceux qui seront arrivés à l’heure passeront pour des paresseux;


- Quand vous déambulez dans les couloirs, portez toujours sous le bras un épais dossier et prenez un air absorbé et pressé. Regardez le sol en marchant d'un pas ferme;


- Plaignez vous régulièrement et à la cantonade d’être débordé, n’acceptez qu’à contre-coeur les nouvelles tâches (même si vous n’avez presque rien à faire);


- Encombrez votre bureau d’une montagne de dossiers;


- Veillez à partir le soir le plus tard possible et que ça se voie. Peut importe si vous avez passé votre après midi à regarder voler les mouches ou à surfer sur Internet. Le top du top : Guettez le départ de votre patron (s'il finit tard) et prenez le même ascenseur que lui en partant;


- Pour montrer que vous allez au bout de vos forces pour le travail, buvez ostensiblement beaucoup de café (avec ou sans caféine, la différence n'est pas visible) ;


- Prenez vos pauses, possiblement nombreuses et longues, à l’abri du regard de quiconque. Revenez au travail en pestant haut et fort contre votre propre surbooking.


Pour paraître compétent :


- Arrivez en réunion avec un épais dossier, pouvant contenir des documents qui n’ont rien à voir avec le sujet ;


- De temps en temps, faites semblant de fouiller dedans, comme pour vérifier un point de détail;


- Apprenez par cœur un ou deux chiffres précis et placez les dans le débat. Par exemple : « Vous annoncez cher collègue que nous avons fait l’année dernière 2.5 M€ de chiffre d'affaire avec l'Italie, je vous reprends, ce chiffre est de 2 545 823 €». Admiration générale...


Mais se soucier de sa carrière justifie-t-il de vendre son âme au diable?


C'est à vous d'en juger...




21 vues0 commentaire